Africangels déploie ses ailes au "Sahel".

#startup , #Business Angels , #Banque Mondiale

Les 26 septembre s'est déroulé à Bamako, le Marathon du Sahel, un programme de la Banque Mondiale organisé par Bond'innov.

Cette 1ère édition organisée dans la capitale malienne a été l’occasion pour une dizaine de startups finalistes d’exposer leurs solutions aux problématiques rencontrées en Afrique.

A l'issue de cette rencontre, l'entreprise Maïa (Burkina), qui produit une pommade anti paludisme à été le grand gagnant du concours organisé par Bondinov.

Plusieurs autres jeunes entreprises ont également pu démontrer avec brio, la qualité de leurs offres, résumant la diversité des solutions répondant à des entraves qui empêchent l’Afrique d’exploiter son potentiel au maximum. C'est notamment le cas de Toogga (Mauritanie), qui produit des aliments pour bétail à partir d’une plante invasive, Moonsoft (Guinée) spécialisée dans le recyclage de déchets transformés en bio gaz ou encore KariDari (Tchad) qui produit une crème pour la peau anti-blanchiment.

Cet événement, parrainé par Kamissa Camara, Ministre de l'économie numérique, a été marqué par la présence de plusieurs personnalités et partenaires venus d'une trentaine de pays.

La venue des représentants de 26 incubateurs du continent réunis au sein de l’initiative I4forPolicy a été le signe d'une dynamique en faveur de l'harmonisation d’un nouveau cadre légal pour les start-ups, confrontées à des problématiques similaires dans les pays de la région, notamment l’absence de cadre légal adapté, la difficulté d’accès au marché régional ou au financement.

Des défis auxquels Africangels répond depuis bientôt 10 ans en mettant ses ressources à la disposition des entrepreneurs. Depuis 2009 en effet, Africangels connecte des entrepreneurs en relation avec des investisseurs qui apportent leur capital, leur carnet d'adresse et leur compétences pour soutenir la croissance des entreprises.

Un exercice auquel s'est attelé Edouard Sanou, serial entrepreneur et représentant du réseau en Afrique de l'Ouest, tout au long de ses 2 journées lors des sessions du Jury et dans la phase de préparation des 14 entrepreneurs aux séances de pitch.

"Notre force réside véritablement dans notre expérience entrepreneuriale et la qualité de notre mentoring au delà du financement. C'est dans cette richesse que réside notre différence, et c'est ce que nous souhaitons aujourd'hui apporter au Mali", a déclaré Édouard Sanou. "Cet événement nous a permis de repérer des dossiers très intéressants, à la fois pour notre activité de business angela que pour la sélection du Prix de l'entrepreneur Africain dont nous organiserons la prochaine édition eu mois de juin" a t il rajouté. Le Prix de l'entrepreneur Africain rappelons le, a récompensé cette année Idrissa Nassa, CEO de Coris Groupe, ainsi que les frères Bélibi, Fondateurs de Pneupur, start up africaine de l'année.